mardi 26 juin 2012

Coffret rectangulaire en marqueterie Boulle d'étain, de cuivre et de nacre sur fond d'ébène. Epoque Louis XIV

coffret_rectangulaire_en_marqueterie_boulle_etain_1324999595047347

Coffret rectangulaire en marqueterie Boulle d'étain, de cuivre et de nacre sur fond d'ébène. Epoque Louis XIV. Photo Europ Auction - Paris


motifs floraux, des rinceaux terminés par des serpents couronnés, des grappes de fruits stylisés, des pampres et deux putti en nacre appuyés sur des colonnes terminées par des feuillages.

 L'intérieur du couvercle est décoré d'un panneau en vernis Martin rouge et ocre, représentant une halte de cavaliers
coffret_rectangulaire_en_marqueterie_boulle_etain_1324999595207478

lundi 25 juin 2012

GRAND BUREAU À CAISSONS

 


GRAND BUREAU À CAISSONS en bois noirci et marqueterie Boulle dite " à la Berain " de laiton, écaille, cuivre et corne teintée. Il ouvre par un tiroir en ceinture surmontant deux caissons. Le plateau est gainé d'un maroquin brun à vignettes dorées et ceint d'une lingotière en bronze ciselé et doré à décor de fleurs de muguet. Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que la lingotière, frises de fleurettes, chutes des montants figurant des têtes de femmes, et têtes d'anges sur les côtés.
 Époque Napoléon III.
 H 73, L134, P 61 cm.

Source : Europ Auction
Estimation : 12 000 - 15 000 €

MEUBLE À HAUTEUR D'APPUI d'époque Napoléon III

 
MEUBLE À HAUTEUR D'APPUI en placage de palissandre et marqueterie Boulle. Il ouvre en partie supérieure, par un tiroir décoré de rinceaux feuillagés et deux portes à décor de vases fleuris et un tiroir en partie inférieure présentant le même décor de rinceaux. Les montants sont figurés par des colonnes torses détachées. Il repose sur une plinthe. Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que boutons de tirage, base des colonnes et chapiteaux corinthiens. Dessus de marbre bleu Cipolin.

 Époque Napoléon III

 H 97, L 88, P 46,5 cm

Estimation : 8 000 - 10 000 €


Source : Europ Auction

IMPORTANT BUREAU PLAT


IMPORTANT BUREAU PLAT de forme très chantournée, en ébène et marqueterie florale. Il ouvre, de chaque côté, par trois tiroirs en façade. Il repose sur des pieds galbés terminés par des pieds en enroulements. Le plateau marqueté présente un décor floral, avec un vase central dans un environnement de rinceaux feuillagés, masques et personnages. Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que lingotière avec coquilles en agrafes, baguettes d'encadrements, poignées de préhension ornées de masques, entrées de serrures chutes d'angles se prolongeant sur les pieds.
 Dans le goût de Léonard van de Winne et d'André-Charles Boulle.
Travail allemand, seconde partie du XIX° siècle.
 H 80, L 230, L 111 cm (restaurations, usures)

Source : Europ Auction
info@europauction.fr
Estimation : 180 000 - 200 000 €

COMMODE DE MARINE Attribue à Auburtin Gaudron (vers 1670-1713).




COMMODE DE MARINE en marqueterie de laiton, étain, corne teintee, ecaille de tortue, ivoire et nacre incrustes dans un fond d'ébène. Elle ouvre à quatre tiroirs en simulant six, sépares par des traverses. Les tiroirs sont décores d'une marqueterie de croisillons et fleurettes, flanquée d'une coquille en nacre et de deux dauphins dans un encadrement de bronze dore. Le plateau, cerne d'une lingotiere, en marqueterie de croisillons et fleurettes figure en son centre un large cartouche polylobe, surmonte d'un blàson couronne, représentant le Triomphe de Neptune et Amphitrite sur un char tire par deux chevaux et précède par une Victoire, au milieu de tritons, naiades, dauphins, putti et navires. Les angles sont, à l'avant, ornes de deux personnages chevauchant des dauphins crachant de l'eau dans une vasque de forme coquille, sur un fond d'écaille et à l'arrière un dauphin flanque de volutes d'acanthe. Les montants à pans coupes arrondis sont ornes de chutes en bronze dore à masques féminins coiffes de plumes, au dessus d'un paysage maritime dans un cartouche, sur fond de marqueterie de croisillons, au-dessus de deux dauphins à affrontes sur fond d'écaille brune. Les cotes sont ornes d'une marqueterie de croisillons centrée d'un tableau représentant des putti jouant avec un cheval marin dans un cartouche ovale, le tout dans un encadrement en bronze dore. Elle repose sur des pieds antérieurs garnis de sabots à double volute autour d'un cartouche central orne d'une fleur de tournesol, les pieds postérieurs de forme toupie.
 Riche ornementation de bronzes ciselés et dores tels qu'entrees de serrure, poignées de préhension mobiles figurant des licornes marines, cadres à décor de feuilles d'acanthe sur fond amati, chutes d'angles à masques féminins, sabots à double volutes Attribue à Auburtin Gaudron (actif vers 1670-1713). Époque Louis XIV. H 82, L 130, P 63,5 cm (Restaurations)

Provenance:Comte de Brancourt, au chateau de Chateaurenard par tradition. Auburtin Gaudron établi rue Saint Honore, travaille pour le Garde-Meuble royal jusqu'en 1713 et pour les Menus-Plaisirs. Il fournit le Roi, le Dauphin, la Dauphine, Mme de Maintenon, le duc d'Anjou, le duc de Chartres, le prince de Conde. Ses meubles sont incrustes de bois précieux, de cuivre, d'étain, d'ivoire, d'ébène. En l'absence d'estampille, il est difficile de distinguer sa production de celle de l'atelier Boulle.


Source : Europ Auction







décores marins
source : info@europauction.fr
Estimation : 180 000 - 220 000 £

Petit cabinet en ébène incrustation d'os

Petit cabinet en ébène incrustation d'os ouvrant à huit tiroirs et une porte dégageant quatre petits tiroirs à l'intérieur. XVII


2
06
Petit cabinet en ébène incrustation d'os ouvrant à huit tiroirs et une porte dégageant quatre petits tiroirs à l'intérieur. XVIIème siècle.

source: Courtesy Maître Camper Blandine et Oger Camper
Décor d'oiseau et d'un cavalier sur la porte. Ferrures rapportées et réparations au pieds. 91 x 28,5 x 50 cm. Estimation : 2000/3000€

Coffret en marqueterie BOULLE


 
Coffret en marqueterie
Intèrieur vert d'origine.
Dimensions: 26 x 19 x 10,5

Coffret à cachemire en acajou noirci et décor de marqueterie Boulle

Magnifique boite à foulards du XIXe en acajou noirci avec des incrustations de laiton, d'écaille et de nacre.
Le coffret repose sur 4 pieds bobine.
L'intèrieur en acajou est garni de filet de laiton.

Dimensions: 58 x 38 x 25

Table à jeux

table à jeux en marqueterie Boulle (écaille de tortue véritable).
Cette table à jeux est particulière et rare car elle a un tiroir en façade, ce qui permet de l'utiliser comme une véritable console ou une table à écrire.

La table est en marqueterie boulle toutes faces ainsi que sur les 4 pieds.
Détails remarquables :
Les bronzes sont particulièrement finement ciselés. Un bronze de milieu orne les 2 faces avant et arriére.
Les 4 pieds sont galbés et agrémentés de cariatides, de sabots et de joncs de bas en haut.
Le plateau ouvre sur un tapis d'origine en velours gris vert.
La table est travaillée avec un joli mouvement de vague que l'on retrouve bien lorsque le plateau est ouvert.
 
 
 
Photos de table à jeux prises chez Art & Antiques 37600 LOCHES
Boutique en ligne: http://www.art-et-antiques.com/
 
 
 
 
 
 
 
 



 
 
 
 
 
Plateau de jeux


Dimensions :
  • Fermée : 82 x 41 x 75
  • Ouverte : 82 x 82 x 75
 
 
 

Les bronzes sont particulièrement finement ciselés.
 
 
 
 
 
 
Photos  Art & Antiques 37600 LOCHES

Ecran ou store Napoléon III en marqueterie Boulle


Ecran ou store Napoléon III en marqueterie Boulle.
Cet objet reste assez rare.
Ici le corps est entièrement en marqueterie Boulle en dehors de la partie du socle qui se posait.
Les deux extrémités sont en bronze finement ciselé avec un joli gland au bout de l'une d'elle servant à remonter le tissus de l'écran.
La partie écran est en soie sauvage verte(refaite à l'identique) et se termine par un feston et des pompons qui sont ceux d'origine et qui ont pu être sauvés.
Ces écrans servaient pour cacher une ouverture ou un objet mais également en bord de cheminée pour refouler la fumée.
Dimensions: 63 x 5,5 x 7






Coffret à bijoux



Coffret à bijoux en marqueterie Boulle et incrustations multicolores
Joli petit coffret à bijoux en marqueterie BOULLE avec incrustations multicolores.
Intérieur en soierie rouge.
Petits pieds griffes.
Bronze d'entrée de serrure  avec une superbe tête.
Joncs de bronze sur tous les bords.
Dimensions:20 x 14 x 12





Entrée de serrure









commode par Étienne LEVASSEUR

Étienne LEVASSEUR (1721 - 1798), maître en 1767
Vers 1775
Placage d'ébène et marqueterie de cuivre, d'étain et d'écaille de tortue ; bronzes dorés ; marbre Portor (autrefois en griotte)
H. 0,995 x L. 1,640 x Pr. 0,645 m
Estampillée de Levasseur (2 fois)
V 3581





Livrée en septembre 1777 pour le comte d'Artois au palais du Temple à Paris ; collection des ducs de Hamilton en Écosse ; vente Londres 1882.

Acquise en 1955. Participation de la Société des Amis de Versailles.

Boulle en habit de vitrier

Nicolas Larmessin Costumes Grotesques Habit metier 49 Costumes grotesques et métiers de Nicolas de Larmessin
Auparavant, les verreries françaises, qui avaient travaillé au XVI et au XVIIé siècle à la façon de Venise, avaient su trouver aux abords du XVIIIé siècle un style nouveau, bien à elles, qui fut modifié par la mode du verre de Bohême, puis par celle du cristal façon d'Angleterre.
C'est à la même époque que la Normandie abandonne, au profit du verre à vitre de Bohême, son procédé ancestral de fabrication de vitres à boudine, ou cive, qui avait fait la célébrité de ce verre appelé aussi « verre de France ».

Il convient également de citer cette autre célébrité française de la glace polie que la manufacture royale des glaces de Saint-Gobain ravit d'abord à Venise au XVIIIe siècle (glace soufflée), puis à Bernard Perrot verrier d'Orléans (glace coulée sur table), pour lui donner la grande audience que l'on sait.

Louis XIV et Lully "la Marche des Turcs"

Jean Macé, autre grande figure de l’ébénisterie.

 Jean Macé , adoubé menuisier en ébène à la cour du roi louis XIII .
Venu chasser à Chambord..dans la résidence de son aieul François 1er, ce roi de santé et d'humeur fragile se contentait habituellement du petit pavillon de Versailles , lieu froid et un peu trop humide pour lui ...
Là , son ministre Richelieu également souffreteux y séjournait préférant l'étude de la pensée , il consacrait une heure par jour aux oeuvres des sens... tourné vers la philosophie rationnelle...
 Descartes"invité convié "de passage emmena alors le nouvel ébéniste en terre Flamande ... A l'auberge de liége, le jeune artisan osa affronter le damier de Pierre Gole.




Ce soir là précisément le jeune et talentueux ciseleur André Charles Bouller  devenait à son tour le maître d'oeuvre dans les destinées royales du soleil !. il reprendra le logement du Louvre laissé vacant au départ de Macé... Toute sa vie il construirait des meubles deux par deux , gardant le secret de Jean à l'esprit: " première partie " " deuxième partie" " CONTRE PARTIE ".........
Fasciné par les carreaux d'étain et d'ivoire, que le maître avait découpé, Jean risqua une figure inadaptée au jeu, proposant des solutions de décor alterné. Pierre soucieux de l'enjeu prononça sèchement échec et mat... prit les gants et l'épée de Jean et le conduisit dans son atelier.. celui des "faiseurs de cabinets" hérité après un apprentissage auprès de Laurent Strabe le "flamand du roi Henri IV.."
dès le début du XVIIème siècle , l'école des Pays Bas est le creuset de l'ébénisterie!

Le trésor de Flying Dutchman jouait de toutes les alternances de matières et de couleurs.
Le noir de l'ébène , le rouge des carapaces de tortues , le gris de l'étain , l'or du cuivre et du laiton, appelaient à la composition instantanée.
La pointe de métal ciselait déjà une arabesque décalquée sur l'ébène , puis la cérémonie continuant , le calque changeait de support ...
Jean installait les propositions de composition décorative, et Pierre énonçait " première partie " "deuxième partie " Malicieux , Jean dit " CONTRE PARTIE" Souvenirs lointains que Macé gardait en son coeur, le soir de son dernier jour de maître ébéniste aux Gobelins.

L'héritier de France dansait...ses talons rouges claquaient sur les dalles noires et blanches dans le grand salon vitré de Vaux le vicomte... Le roi Louis XIV règne sur les arts

Boulle à l'atelier du Louvre

 André-Charles Boulle fut élevé dans la pratique de son métier par son père, Jean Boulle, marchand ébéniste, mort en 1680 aux galeries du Louvre; mais il reçut une éducation artistique supérieure à celle des menuisiers, car il savait dessiner, modeler, ciseler et graver.
 Ces divers talents lui méritèrent d'être admis dans l'Académie de Saint-Luc. Le roi lui accorda, en 1672, le brevet d'un logement dans la galerie du Louvre (qui se trouvait vacant par suite de la mort de son collègue Jean Macé)

 De 1666 à 1676, il eu son propre atelier où travailleront jusqu'à 40 personnes.
À partir de 1672, le roi Louis XIV, sur les conseils de Colbert, qui le considère comme « le plus habile ébéniste de Paris », lui offre un logement au Louvre.
 Il y vivra jusqu'à sa mort à l'âge de 89 ans.
Il s'est vu attribuer la place de Jean Macé, autre grande figure de l’ébénisterie.

Être admis au Louvre est un signe de la faveur royale, mais c’est aussi un privilège de liberté par rapport aux Corporations (ou guildes  communautés structurées pratiquant le numerus clausus et définissant les règlements d’une profession sous l’Ancien Régime).

Boulle en habit de sculpteur


André Charles Boulle était un ébéniste, mais aussi un sculpteur...il introduisit en ameublement l’art du bronze doré, qu’il sculptait à un point de noblesse et d’excellence sans comparaison en son temps.

Cartel et son cul-de-lampe


cartel composé de son cul-de-lampe en marqueterie Boulle laiton et écaille de tortue rouge,  d'époque Napoléon III.
 Ornementation en bronze doré de belle qualité, surmontée d'un chérubin assis sur un globe. Cadran en bronze doré à cartouche émaillées blanc (parfait état). Mouvement animé par un balancier soleil d'une grande envergure visible depuis les parties vitrées

  Sublime Pendule Cartel 85 Cm En Marqueterie Boulle Signe.



chérubin assis sur un globe










Hauteur total : 85 cm
hauteur cartel : 60 cm ; hauteur base : 25 cm
Largeur cartel : 27 cm ; largeur base : 34 cm
Profondeur cartel : 15 cm ; profondeur base : 19 cm

 cul-de-lampe en marqueterie Boulle laiton et écaille de tortue rouge
Détail


Prix : 3 000e

source clock prestiqe à Lyon